World
Sommes colorés, est une façon différente de voir la chose depuis 2002 lors de son lancement. Nous avons aussi une façon différente de dire la chose. 18 ans après nous sommes colorés dans l'Ombre des 12H71 de la Géographie Cybernétique

Mgr Guire Poulard Berger de la Politique ou Politicien

ENTRE ROME ET PORT-AU-PRINCE MGR GUIRE POULARD BERGER DE LA POLITIQUE OU POLITICIEN DE LA BERGERIE UN REGARD NÉCESSAIRE

par Dan AlbertiniAprès son séminaire, Guire Poulard quitte sa première localité ecclésiastique pour s’approcher dans la bourgeoisie comprador de Bourdon. Accueilli par le Chanoine de l’église qui lui sert de tremplin, il habite au presbytère du Christ-Roi à Bourdon. Il apprend déjà à observer sur l’axe de grands projets : contenir l’aristocratie politique nationale et, l’érection d’une grande église dessinée par l’architecte Mangonèse. Il succède aussi à l’abbé Dominique, l’un des rares élus du Christ-Roi, lui-même estimé ‘’toto’’ trop proche de la fille Cambronne pour rester. Alors survient Guire Poulard très tôt au parfum de la haute hiérarchie. Entre discrétion, charme et bousculade, c’est un développement non ignoré jusque là. Y a-t-il un premier ‘’grand voyage’’ pour Rome qui se prépare ou Port-au-Prince sera tout simplement la gare finale ?

Douze janvier pou 12 janvier, kou pou kou, lè pou lè, comme on le dirait en Kréyol, Poulard a fait du chemin sur les poussières du tremblement de terre. Mgr. Son prédécesseur, Miot est resté sous les poussières. L’Evêque Poulard des Cayes passe en bon pèlerin de l’effondrement d’une ville appelée « la République de Port-au-Prince », à la principauté ecclésiastique des ruines de la nébuleuse, cette ville politique.

Il est désormais confronté au profond paradoxe de la gestion du spirituel contre celle du temporel. Ambitieux, spécialiste, grand stratège ou bon berger ?

Récupérateur, il y a les Cathédrales, Bâtisseur, il y a le Christ-Roi, Conservateur, il y a les Cayes. Choix et exemples s’alignent. Mais, politicien, il y aurait Rome à l’horizon et, l’alternative d’être un défroqué pour Haïti. Qui saurait répondre si ce n’est le jeune Guire Poulard lui-même qui refusait de porter la soutane. Ou, ceux qui ont suivi sa trace, ceux-là même qui l’appelaient Guy Poulard.

Avant d’aller plus loin, il vaudrait mieux poser la question suivante : existe-t-il un Haïtien qui n’est pas politicien ? De ce fait, Guire Poulard est-il un Berger de l’Éternel, un atout de Rome ou, un Haïtien  de la politique ? La probabilité n’écarte aucune hypothèse, mais quelle affirmation sera la bonne pour ce nouvel acteur grand de la foi ?

On a souvent entendu cet amant du lyrisme poétique, s’immiscer dans la gestion du temporel sous le couvert de son sacerdoce, Précisons, en politique active. Bien que la gestion républicaine n’interfère dans celle du spirituel et ce serait ‘’scandale’’. On a pourtant rarement entendu ce bon priest father intercéder pour la gestion spirituelle collective des enfants de Dessalines. Accordons nos violons, peut-être qu’il l’eût fait dans un sacerdoce plus confidentiel et sur mesure pour les requérants. Par discrétion. La place est bondée de Vodouisants, de Protestants, de Mormons, de cultes réformés divers, de Témoins de Jéhovah, d’Athées…, etc. Son rôle aurait été simple, celui de nourrir idéalement la minorité catholique locale. Ce que les Anabaptistes appellent : « prêcher à des convertis ». Ou tout simplement, d’éviter de pêcher en eaux troubles, d’éviter les frictions inutiles quand certains édifices de la foi seraient mieux maitrisés chez les autres chapelles. Voie de conséquence d’une alternative intelligente, celle de la consolidation par une politique globale du Vatican qui appelle à l’œcuménisme maître, évitant le pavé extérieur qui dévoile tant de faiblesses du passé. Halte aux ‘’tireurs d’élite’’ de la foi. Le clergé indigène de Port-au-Prince a déjà eu fort à faire pour remplacer les pères blancs dans la mentalité post coloniale qu’il ne faudrait peut-être pas trop demander à Guire Poulard. Si nous devons nous plier par devant la raison de la démarche libératrice totale, Guire Poulard a-t-il prié ou, est-il intervenu en faveur des victimes de la politique de l’autruche du Vatican, soit dans le scandale des prêtres pédophiles reconnus coupables ? Et Haïti dans tout ça !

L’église de Pierre et l’État du Vatican – Ce dernier est cependant inscrit à titre d’état à plus d’une enseigne. Toute activité politique internationale est le plus souvent couverte de bénédicités par le représentant de la table de St. Pierre, alors que les autres religions font figure d’associations caritatives secondaires. Mr. Guire Poulard est-il un atout spécialisé pour la pérennité de ce système mondial, le prochain défroqué qui se jettera dans l’arène des enfants de Dessalines ou, contrairement à toute attente ou à toute hypothèse, un vrai Berger de l’Éternel dont les saintes prières conduiront le peuple à la  »repentance ». Car on n’a jamais entendu Guire Poulard défendre son peuple d’appartenance, des médisances étrangères qui font croire que les Haïtiens auraient signé un pacte avec le diable en 1791, lors de la cérémonie du Bois Caïman. Qui est donc Mgr. Guire Poulard ?

Si Poulard se prépare au grand voyage de Rome, vers une position cardinale, ce qui lui offrirait une ouverture à la Papauté, ambitieux enfant de 1804, il serait probablement sur la bonne voie.

Mais, informera-t-il Rome sur Haïti ou le fera-t-il de Rome pour la République ?

Si Poulard compte sur sa poésie pour réconcilier : Vaudou, Catholique et Protestant, il aura fort à faire dans ce monde de ‘’donnant donnant’’. Si le prêtre qui l’habite, peut aider à faire le deuil des 300 000 du 12 janvier 2010, des estropiés du sort, en plus de ceux des ouragans et ceux du choléra onusien, je suis preneur.

Cependant, si Mgr. Guire Poulard compte gérer le temporel républicain à la place du spirituel du sacerdoce, Il devra changer son fusil d’épaule, son opinion sera inappropriée et non désirée. Int/13-01-2011


l’original de cet article se trouve aux archives de Réseau HEM Int., à : http://www.reseauhem-archives.xyz/int_entre_rome_et_port_au_prince_mgr_poulard.htm


le choix de Poulard entre la croix, la bannière et la république